S'il fallait célébrer, pour le bicentenaire de la lithographie, un nom qui l'illustre aujourd'hui, ce serait celui de Luc Valdelièvre, qui vient de nous être enlevé, à cinquante ans, dans la force de l'âge, au beau milieu de son combat pour l'œuvre sur pierre. Des défenseurs de la lithographie, il était le plus ardent et le plus généreux. Des imprimeurs qui l'ont servie, en compagnie d'artistes qu'il avait su convaincre et guider, il était l'un des plus habiles.

Fruit du hasard ou du génie ? Quelle idée d'avoir un jour transformé un caillou en vecteur de la création ! Pardon, une pierre. Car c'est bien le mariage d'une matière immuable avec le trait éphémère de l'artiste qu'a célébré, voilà deux siècles, Aloys Senefelder.

Roquefort des Corbières, comme l'autre Roquefort, doit son nom à l'éperon calcaire qui le domine. Cette dentelle rocheuse abrite l'un de ces villages du Languedoc bien calmes, et dans lesquels chaque instant a encore la saveur du temps d'autrefois et de sa douceur de vivre.

À droite de la nationale, au flanc d'une falaise impressionnante, le village audois de Roquefort des Corbières vit à l'heure des vendanges. Après un épuisant périple dans des ruelles de plus en plus étroites, et un retour à la case départ, l'entrée du village, nous voilà, le plus facilement du monde, devant la porte de l'atelier de lithographie Pousse Caillou qui fête en ce mois d'octobre son vingtième anniversaire.

OPEN