pousse-caillou-editions-roquefortL'atelier Pousse Caillou, c'est un quart de siècle de collaborations avec des artistes des quatre coins du monde, 600 éditions du petit format jusqu'au 120x160cm, c'est avant tout une belle aventure.

Vincent Bioulès, Alain Chardon, Holley Chirot, Daniel Dezeuze, Flechemuller, GAP, Juan Jordà, Alain Le Yaouanc, Patrick Loste, Kjell Nupen, Serge Saunière, Wolfgang Seierl, Anne Slacik, Matias Spescha, Kjeld Ulrich, Fabienne Verdier,Jan Voss et bien d'autres encore sont venus travailler sur les pierres de l'atelier.

 

L'histoire de l'atelier Pousse Caillou

Après quelques années de familiarisation avec la lithographie "à l'état pur" dans les ateliers de Michel Cassé, Lucien Détruit, Bellini, puis Clot-Bramsen et Georges, Luc Valdelièvre ouvre son propre atelier à Paris dans les locaux de l'atelier Ricard, près de la gare de l'Est, mais l'endroit ne permet que le travail sur presse à bras, et un premier agrandissement est nécessaire pour accueillir une machine plate : c'est l'ouverture avec Perlette Attlan de l'atelier Pousse Caillou, rue de Lappe en 1974 à Paris. A cette époque, le travail ne manque pas et en quatre ans le besoin se fait sentir peu à peu de s'agrandir, tant pour l'espace que pour l'équipement de l'atelier afin de passer au format double raisin puis grand-aigle.

C'est alors la décision de quitter Paris et l'installation à Roquefort des Corbières, à proximité de la Méditerranée où les conditions de vie et de travail sont bien différentes. Elles constituent un bon argument pour attirer les artistes nombreux dans une région où la tradition de la lithographie artistique est inexistante.

La formule du travail au calme allié à la détente fait l'unanimité auprès de ceux qui fréquentent l'atelier. L'effort que nécessite le déplacement à Roquefort est largement compensé par la qualité du séjour.

En 1988, la possibilité de racheter et remettre en marche une presse plate Marinoni de grand format (120x160) occasionne un nouveau déménagement, dans Roquefort, pour un local plus clair et plus spacieux (350m2).

De belles grandes pierres de la carrière des Euzes, à Gorniès (Hérault) viennent bientôt compléter l'atelier, qui est maintenant l'un des mieux équipés du monde. Nombreux sont les artistes qui viennent séjourner à Roquefort pour travailler à l'atelier, et Pousse Caillou participe régulièrement à des foires telles que Saga à Paris.

Malheureusement Luc Valdelièvre décède fin 1999 et l'activité de l'atelier est stoppée définitivement. Les machines sont cédées à un atelier parisien, Item, dirigé par Patrice Forest. 1999 est l'année d'un projet amorcé par l'atelier : une série de vingt lithographies par vingt artistes en co-édition, intitulée Adieu XXème. La série est donc inachevée et seuls cinq artistes ont pu réaliser leur œuvre : Patrick Loste, Kjell Nupen, Khoa Pham, Fabienne Verdier, Nicholas Hondrogen et Daniel Dezeuze.

Naissance de l'artothèque Pousse Cailloux

En 2012, Noémi Valdelièvre, fille de Luc et Perlette, revient dans la région et décide de réouvrir le lieu, encore rempli de centaines d'œuvres sagement endormies dans les tiroirs. C'est sous forme d'artothèque que le lieu reprend vie le 23 mai 2014. L'artothèque Pousse Cailloux naît alors, riche des lithographies de l'atelier mais aussi d'œuvres sur différents supports comme la photographie, la sculpture et la peinture.

Le lien entre les deux projets est bien entendu familial et lié aux œuvres mais aussi à la volonté de faire partager avec le plus grand nombre des œuvres d'art originales en les rendant accessibles à tous grâce au prêt. Expositions, prêt d'œuvres et interventions en milieu scolaire et centres sociaux sont les grands axes de la nouvelle équipe installée à Roquefort des Corbières.

 

 

OPEN